Skip to main content
15 novembre 2013

Chronique : Au Revoir Simone – Move In Spectrums

par rédaction Tsugi

Après trois albums et toujours la même formule – claviers, boîte à rythmes et voix féminines entrelacées -, Move In Spectrums, le quatrième essai d’Au Revoir Simone, n’était pas forcément attendu au tournant. Il est vrai que les trois Américaines ne se sont pas énormément renouvelées depuis Verses of Confort, Assurance & Salvation en 2005. Et pourtant ! Moins enfantines dans la voix, plus sombres dans les compositions, elles laissent désormais leurs titres exister, quitte à laisser de (longs) passages instrumentaux.

Si des morceaux comme “Sad Song” (sur The Bird Of Music, 2007) s’escrimaient à rester guillerets dans la rythmique, Au Revoir Simone sert maintenant du mélancolique assumé… Et arrête de nous infliger de la mélodie d’outre-tombe rescapée d’une vieille console Sega au profit de nappes plus deep. “More Than”, qui ouvre l’album, a beau faire dodeliner de la tête, impossible d’ignorer cette belle intro aux légers relents 80’s, qui finit sur une dream pop farouchement électronique. Une grosse partie de Move In Spectrums est faite du même bois (noble). Après avoir usé jusqu’à la corde leur concept de jolies filles chantant d’une voix douce, Erika Forster, Annie Hart et Heather D’Angelo ont enfin compris qu’il fallait arrêter de toujours servir la même soupe. Il était temps ! (Clémence Meunier)

Move In Spectrums (Moshi Moshi Records/Pias)

Visited 24 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply