Skip to main content
29 septembre 2022

Tsugi Birthday Tour : à Brest avec Miel de Montagne, Gwendoline, Kalika, SNTS…

par Corentin Fraisse

15 ans ? 15 fêtes ! Voilà, c’est tout simple. Pourquoi faire compliqué? Pour fêter le quinzième anniversaire du magazine, on a décidé d’organiser quinze soirées en partenariat avec ces salles qui font vivre partout la musique que nous défendons. De septembre à décembre, les équipes de Tsugi et de Tsugi Radio traversent le pays. Les dates et les plateaux continuent à être annoncés, date par date, une par une. Le 3 décembre, on vient à La Carène de Brest et à La Suite, avec du beau monde !

À Brest, on vient pour une double-birthday party qui commencera donc à La Carène, avant de continuer jusqu’au bout de la nuit en after-party avec Astropolis à La Suite. On va commencer avec de la pop et du rock avant de terminer en techno, parce qu’on ne se refait pas.

À La Carène, la jeunesse rimera avec légèreté, impertinence et rébellion. On y trouvera notamment Gwendoline et sa « schlag wave » sombre, pleine d’auto-dérision, l’esprit punk désenchanté a trouvé sa bande-son. Entre les instrus de The Cure et les textes de FAUVE -en mieux, faut pas déconner. Croyez-nous, on sera là pour gueuler « rendez-vous au PMUUUU à 8 heures du matin! »

Miel de Montagne sera là pour nous faire bouger et nous donner des envies de liberté. Avec sa pop électronique en français dans le texte, aussi sincère qu’excentrique. Dans cette douce nonchalance qui fait sa force, on dansera au rythme de ses tubes pop, de « Permis b bébé » à « Laissez-moi rêver » en passant par le fameux « Pourquoi pas ». Il pourrait dérouler son dernier album Tout autour de nous sorti en mai dernier.

 

« Je pense que ce qui est trash, c’est un peu mon univers global. Même s’il y a aussi des codes très pop, c’est toujours très coloré. » Voilà comment Kalika se décrivait au micro de Tsugi radio en début d’année. Elle a publié un EP intitulé Latcho Drom en mars : il est frontal et aborde sans détour la question de la sexualité. Un peu comme Kalika elle-même. Si on rajoute à ça son énergie communicative et ses mélodies bougrement efficaces, ça nous promet un live bouillant.

Dernier nom de cette première partie de soirée à La Carène, la néo-brestoise Penelope Antena sera aux platines pour un DJ set singulier, comme l’album qu’elle sortait en 2019 et qui nous avait interpellés. L’univers est aussi intriguant que brillant, plein d’envolées de ses synthétiseurs SH09 et DX7 -les instruments de ses parents, de voix douces et d’inspirations lo-fi.

C’est donc à La Suite, club quasiment de l’autre côté de la rue, que la fête continuera pour une soirée portée par Tsugi et Astropolis. Là, l’ambiance sera clairement centrée sur la techno. Place à Lacchesi, qui nous avait retournés à la Paris Electronic Week. Co-fondateur du label parisien Maison Close, il déploie une techno sombre qui n’est -forcément- pas pour nous déplaire.

Tout comme la techno apocalyptique et limite dérangée de SNTS, le producteur toujours mystérieux, toujours masqué qui devrait nous entraîner avec lui dans les ténèbres. Et vous savez quoi? Vous vous y sentirez si bien. Et Vanadís vient clôturer ce line-up de feu ! La bretonne, résidente de Tsugi Radio, fait palpiter nos sens et trémuler nos membres, avec une techno urgente aux sonorités 90’s.

Venez vous joindre à la fête du 3 décembre ! Il est possible d’acheter un billet pour chacune des soirées, à part, mais un billet commun existe également pour avoir accès aux deux événements. Et il y a une offre spéciale pour les abonnés de La Carène : une place abonné achetée, une place offerte ! Alors hâte de vous y voir.

La billetterie pour La Carène est derrière ce lien, et c’est ici que vous trouverez les billets pour La Suite ainsi que le double pass !

Les événements Facebook : La Carène et La Suite

Visited 46 times, 1 visit(s) today