Toute l’histoire de la musique électronique sur un nouveau poster Blueprint

Après des posters dédiés à la musique hip‐hop et alter­na­tive, le stu­dio d’art anglais Dorothy vient de sor­tir une nou­velle ver­sion retraçant l’histoire de la musique élec­tron­ique, avec 900 noms cru­ci­aux de la “dance music and rave cul­ture”.

Acid House Love Blue­print: A His­to­ry Of Dance Music And Rave Cul­ture s’étale sur 60x80cm et célèbre à la fois artistes, groupes, clubs, labels, machines, sta­tions de radio et fanzines ayant eu un impact majeur sur la cul­ture élec­tron­ique. Par­mi les noms à la plus grosse police, on retrou­ve les pio­nniers du genre comme The Haçien­da, l’ancien club de Man­ches­ter fer­mé en 1997 et le New‐Yorkais Par­adise Garage démoli depuis, Min­istry Of Sound basé dans le sud de Lon­dres et le mythique club berli­nois Berghain mais aus­si The Orb, New Order et les Belleville Three (Juan Atkins, Der­rick May et Kevin Saun­der­son) con­sid­érés comme les créa­teurs de la tech­no de Detroit.

Pour ceux qui ont la flemme de zoomer, on a fait le tra­vail et on y a évidem­ment trou­vé Carl Cox, Aphex Twin, Jean‐Michel Jarre, Nina Krav­iz, Mar­cel Dettmann, The Prodi­gy, The Chem­i­cal Broth­ers, Moby mais aus­si… Tiestö, Mar­tin Gar­rix et Dip­lo, qu’on a récem­ment aperçu dans le classe­ment des DJs les mieux payés au monde.

Aux côtés de Daft Punk, un petit coin français se démar­que avec Lau­rent Gar­nier, St Ger­main, Cas­sius, Jus­tice, David Guet­ta et les clubs parisiens Le Palace, La Luna et le Rex Club.

Avis aux con­va­in­cus : le poster est disponible en deux couleurs — bleu et jaune — pour le prix de 35£ par ici. Par­fait pour révis­er ses clas­siques aux toi­lettes ou à son bureau…

(Cliquez sur la pho­to pour l’ouvrir en haute réso­lu­tion dans un autre onglet et pou­voir zoomer au mieux)

(Vis­ité 8 954 fois)